Découvrir, débattre, construire : les promesses de la fête de l’Humanité

le 11 mai 2017

Nous lançons aujourd’hui la préparation de la prochaine fête de l’Humanité qui se tiendra les 15, 16 et 17 septembre prochains, au parc George Valbon de la Courneuve.

Nous vous y invitons avec vos interrogations, vos doutes, vos colères et vos combats pour les mettre en partage avec respect et bienveillance.

Nous vous y invitons avec vos collègues, vos amis, votre famille pour plonger dans un bain fraternel où chaque espace, chaque stand, chaque rue est un monde de découvertes, d’arts et d’espérances.

Nous vous y invitons dans un contexte nouveau et incertain, lourd de menaces pour les milieux populaires et les salariés, gros d’inquiétudes sur la scène internationale avec les tensions guerrières et l’environnement. Un contexte qui réclame du dialogue, de la réflexion, de l’innovation pour construire ripostes et perspectives.

Cette fête s’annonce d’une importance capitale, à hauteur de l’espoir qui s’est levé du pays lors de la campagne présidentielle pour mieux vivre. Elle en sera à la fois l’écho puissant et le prolongement durant trois jours heureux, trois jours de fête et de culture, de rencontres et de débats pour défricher des voies nouvelles d’émancipation.

Nous appelons la France jeune et diverse, rebelle et travailleuse, avec ses opinions variées et pour boussole commune l’émancipation humaine, à irriguer ses allées qui proposeront à toutes et tous, aux petits comme aux grands, une multitude d’événements.

La légende du rock Iggy Pop, l’icône de la chanson française Renaud, un plateau réunissant les gloires du rap français Assassin, Les Sages Poètes de la Rue, Stomy Bugsy, Passi et bien d’autres, les inoxydables Trust, Gavin James ou les Ogres de Barback accompagnés des Hurlements de Léo, un espace dédié au théâtre, d’autres au cinéma à la littérature, au numérique, aux sciences, à l’économie sociale et solidaire, des expositions, des rencontres avec les peuples du monde en lutte pour leurs droits et de leur dignité, représentés par centaines dans un village planétaire . Tout un monde de fraternité et de découvertes s’offre à la générosité de chacun des participants pour faire résonner les sens et remuer les consciences.

La tâche pressante nous incombe de construire une société fraternelle et écologique, pour défendre en actes une République balafrée et pour avancer ensemble, comme nous y invite le Gavroche moderne de notre affiche, à cheminer ensemble vers la liberté, la justice et la paix.

Quoi de plus urgent et utile que de rassembler le peuple des luttes et des utopies, tous les artisans d’un renouveau démocratique, social et écologique, tous les curieux avides d’un monde meilleur à partager l’humeur joyeuse et militante des allées de la fête au moment où l’argent et la haine se disputent les consciences ?

8 commentaires


chb 12 mai 2017 à 23 h 34 min

Perspective d’une belle fête, qui sera aussi l’occasion de faire le bilan d’un été étrange pour la démocratie.
Celle-ci a en effet hissé à l’Elysée le faux-nez du Medef et du capitalisme débridé UEropéen, alors même que Macron en télévangéliste soi-disant indépendant de ses anciens employeurs dans une banque de spéculation, annonçait la fin du Code du Travail, et du fonctionnement des services publics et collectivités territoriales… par ordonnances !
Fêter la paix aura un drôle d’arrière-goût, sous la présidence d’un homme qui a accompagné le bellicisme du gouvernement Otan-P’S’, empêché la paix en Syrie en y armant des terroristes sectaires (contre un ‘régime’… séculier et démocratique), fait la guerre en Afrique et au Yémen, attisé la guerre israélienne contre les palestiniens et celle des ukro-nazis contre le Donbass, répandu la propagande contre Téhéran, Damas et Moscou.

DOUCET anne-marie 13 mai 2017 à 20 h 47 min

OUI moi aussi je vous souhaite une bonne fête , avec comme toujours une ambiance fraternelle
j’aurai aimé être parmi vous , participer , écouter les débats , ce qui se dit dans la foule mais mon grand âge ne me le permettra sans doute pas quelle dommage !
allez les jeunes allez y très nombreux , il y a tellement de découvertes à faire et c’est à vous que revient la tâche , nous avons besoin de vous pour continuer ce qu’ensemble vous avez engagé

Bonne chance à Patrick Le Hyaric et Pierre Laurent et tous lceux que je ne nomme pas .

alain harrison 16 mai 2017 à 23 h 35 min

Bonjour.

La Fête de l’Humanité, doit être le lieu de la prise de conscience, bien sûr dans une atmosphère de convivialité, de la situation de la France aux mains de la droite +, mais aussi des situations que vivent les Peuples opprimés, mais ne pas oublier les Peuples des pays progressistes d’Amérique Latine sous le feu de la guerre économique soutenant la monté de la droite fascisante.

Aussi je laisse ici quelques articles importants à partager.

Venezuela : La Commission Présidentielle Constituante demande audience au nonce apostolique
Publié le 14 Mai 2017 par Bolivar Infos

Venezuela : Le pape François condamne l’attitude des évêques vénézuéliens qui incitent à la violence
Publié le 14 Mai 2017 par Bolivar Infos

Venezuela : Le Réseau National des Droits de l’Homme dénonce le blocus économique du Venezuela
Publié le 14 Mai 2017 par Bolivar Infos

1) Venezuela : Actes anti-vénézuéliens à l’étranger, un article de Mission Vérité du 14 mai 2017 traduit par Françoise Lopez. Très important pour comprendre les raisons du communiqué qui suit. Bolivar Infos 16 mai.

2) Venezuela: Communiqué de Solidarité Bolivarienne, 16 mai 2017 Ne laissons pas le Venezuela seul. Bolivar Infos

Venezuela : Constituante
Publié le 11 Mai 2017 par Bolivar Infos
1.Qu’est-ce que le Pouvoir Constituant?
 
Le premier à donner une existence théorique à la notion de pouvoir constituant est le français Emmanuel Sieyès, qui en 1788, dans le contexte de la pré-révolution française, a postulé que la Nation, entendue comme volonté commune, est dépositaire d’un pouvoir originaire à partir duquel se constituent les Pouvoirs de l’Etat. C’est pour cette raison qu’il l’a appelé Pouvoir Constituant.

Ce qui logiquement nous conduit à considérer:

Article premier
1. Tous les peuples ont le droit de disposer d’eux-mêmes. En vertu de ce droit, ils déterminent librement leur statut politique et assurent librement leur développement économique, social et culturel.

Avec Macron ce sera la finance qui aura toute liberté de disposer des Peuples…..N’est-ce pas le cas de la Grèce (un laboratoire, une menace, la punition….) sous la dictature UE-BCE et ci.

Est-il trop tard ???

La Fête de l’Humanité ???

alain harrison 17 mai 2017 à 0 h 36 min

J’insiste.

Coup d’état
parBernard Pinon(son site)
mardi 9 mai 2017
Le 1er mai, le journal britannique The Guardian publiait un article sur les élections françaises. Extrait traduit :
« J’ai déjeuné dans un café parisien avec un journaliste qui a passé toute la campagne présidentielle française à dénigrer le candidat de gauche Jean-Luc Mélenchon, dans un journal hebdomadaire de centre-gauche respecté (même si déclinant), et à vanter les mérites du centriste Emmanuel Macron. (…) Je lui ai demandé s’il y avait eu un effort délibéré des intellectuels et des politiciens dominants pour créer un deuxième tour de l’élection présidentielle entre Macron et la candidate d’extrême droite Marine Le Pen. “Pourquoi cette question, bien évidemment ! », a-t-il rigolé. “Nous y avons travaillé pendant un an.”
Comment fabrique-t-on une élection ? La psycho-sociologie nous en apporte la réponse et je vous renvoi aux ouvrages de référence que sont « La fabrication du consentement » de Chomsky et Herman, « Propaganda » d’Edward Bernays ou « Les illusions libérales » de Jean-Leon Beauvois.
http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/coup-d-etat-192922?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+agoravox%2FgEOF+%

J’ai retenu ce commentaire.

Croa 10 mai 14:13
À Olivier Perriet
Où ça les délires de Mélenchon ???
.
Ceci dit les supports de Macron disposaient de sondages fins plus fiables que ceux des médias associés à des outils prospectifs. Ces gens ont vu le risque Ø et ont réagit en conséquence pour assurer la présente FN au second tour.
Nous aimerions notamment en savoir plus sur les prétendus attentats des Champs Élysées !

Sans tomber dans le conspirationisme.

Il y a bien des conspirations qui ont été, qui sont et qui seront.

Seuls des enquêtes en bon et du forme peuvent faire le point (honnêteté et intégrité).

alain harrison 23 mai 2017 à 22 h 29 min

Le PS, il était devenu la verrue plus grosse que le nez.

Le PCF ne suit-il pas le même chemin ?
La question est devenue impérative.
Le PCF en rate un peu trop………Mais où est son esprit critique……..
De l’honnêteté et de l’intégrité.

alain harrison 23 mai 2017 à 22 h 37 min

Le PCF-Laurent creuse-t-il lui-même la tombe ?

Il y a un débat navrant. Plusieurs accusent la FI-JLM.

Alors que c’est justement leur présence qui a donné le regain nécessaire….

Ne pas reconnaître ceci, est grave.

De même le PRCF qui sans le dire directement, va-t-il instrumentaliser au lieu de se renouveler ?

Bien des questions se posent et le temps manque de faire le point de manière sereine.

Et qu’en sera-t-il des conséquences sur la gauche de la manière que Macron mènera le bal ?

alain harrison 24 mai 2017 à 0 h 59 min

Bonjour.

Un article qui devrait intéressé la gauche, du moins l’interpelé sérieusement.

Soutenons la démarche du mouvement « 6e République » pour …
blogs.mediapart.fr
Le temps des Législatives est un bon moment pour continuer à populariser la nécessité d’une Constituante. Elle était déjà le projet-phare des Insoumis……………………

Côté légal : Le mouvement  « 6e République » s’appuie sur « l’article 11 de l’alinéa 3 de la constitution actuelle » qui dit, qu’avec 185 députés et sénateurs + 4,5 millions de pétitions, on peut imposer que soit organisé un référendum pour la convocation d’une Assemblée Constituante. Ainsi, on utilisera pour la 1ere fois le fameux référendum d’initiative partagée concédé par Sarkozy en 2008 et mis en vigueur seulement en décembre 2013. (Quelle vélocité ont montré nos 2 Presidents de la République à faire participer les citoyens, n’est-ce pas ?)……………………….

Pour la petite histoire, rappelons qu’en Suisse la constitution reconnaît au peuple un vrai Référendum d’Initiative Populaire permettant à 1 % des électeurs qui ont signé une pétition, de proposer par référendum au peuple le retrait ou la modification d’une loi votée par le Parlement fédéral Suisse.De même, 1 % des citoyens peuvent initier une loi et ceci, précisons-le, sans qu’ils ne soient obligés d’obtenir la validation de leurs députés et sénateurs. L’exemple donné par ce voisin en dit long sur l’infantilisme de notre « démocratie ».

https://blogs.mediapart.fr/pascal-lemaire/blog/180517/soutenons-la-demarche-du-mouvement-6e-republique-pour-obtenir-une-constituante

Avec Macron, que va-t-il advenir du «« fameux référendum d’initiative partagée concédé par Sarkozy en 2008 et mis en vigueur seulement en décembre 2013. »»

Si la mobilisation a un sens, la gauche devra réfléchir sur son utilisation , non plus comme réaction, mais comme moyen de pression efficient sur des demandes impliquant un consensus d’une large part de la population.

Un exemple.
Préparé des mois d’avance une et/ou plusieurs mobilisations (à répétition) pour l’obtention d’une exigence du Peuple.
Et pourquoi pas commencer par l’exigence de modifier le dit référendum d’initiative partagée.

Faire une série de mobilisations sur des sujets moins importants du point de vue de changements sociétaux, donc plus acceptable dans la population, comme banc d’essaie en prévision de sujets plus bouleversants pour la société et qui exige plus de préparations et plus de consciences de la part de la population.

Une suggestion.

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en Contact